lundi 29 janvier 2018

Viron dominical...

Honda "Mamy" Transalp, PD06 87-89


Un dimanche après midi à la campagne... 
Tu vas rire, j'étais bel et bien parti pour faire un tour en vélo. Et puis Mamy Transalp, sagement rangée à côté de Mamy ZRX (qui se porte bien, merci) m'a fait un clin d’œil. Comme ça, dans la pénombre du garage.
Alors, tu me connais, je n'ai pas résisté. 
Le p'tit twin m'a volontairement hissé jusqu'au sommet de la Côtière. Cette zone forme une barrière naturelle entre la plaine alluviale du Rhône et le début de la Dombes, au Nord-Est de Lyon. De là-haut la vue est imprenable sur la capitale des Gaules mais, il faut le dire, pas très motivante. 
C'est plutôt le côté campagne qui est intéressant. Un secteur agricole maraicher longe le bord du relief sur plusieurs kilomètres. Il est desservi par des chemins carrossables peu ou pas goudronnés.  C'est idéal pour doucement quitter l'attraction de la métropole. Encore faut-il parvenir à passer, sur un terrain gorgé des eaux de pluie des jours derniers.
Mamy Transalp, chaussée de pneus mixtes (Avon TrailRider ...Miam !) s'est joué de ce parcours les doigts dans le nez, avant de rejoindre l'asphalte des petites routes communales en direction de la cité médiévale de Pérouges.
Pressentant que la tarte au sucre pérougienne (mais pas médiévale) risquait d'être de trop, j'ai opéré un demi-tour avant d'être tenté. 
De petites routes encore et quelques chemins vicinaux m'ont ramenés du côté de Tramoyes. J'ai ensuite piqué sur Miribel pour rejoindre la cité via le pied de la Côtière.
Hop ! Retour au bercail. 
D'accord. C'est un tout petit tour. Mais quel plaisir ! Un rayon de soleil, un gros VTT et voilà une belle journée qui s'achève tranquillement. 
;-) :-)

2 commentaires:

  1. J'imagine ! surtout si tu avais gardé tes pantoufles ! ...

    RépondreSupprimer
  2. Voui, des...charentaises ! ;-)

    RépondreSupprimer