mardi 16 août 2016

Flâneries, épisode 2 !

Drevant (18) le canal de Berry


Alors là, tu vois, il faut parfois savoir faire profil bas.
Oh, pas d'histoires, juste prendre en compte ce qui t'entoure.
Ecarquiller les yeux, retrousser tes narines, ouvrir tes chakras sont autant de choses nécessaires pour découvrir à moto une région et ses espaces naturels.
Je suis ces jours-ci du côté de la maison Mère, à Wallnut Grove dans le centre de la France.
J'arpente le secteur à dos de Mamy ZRX.
Entre paysages d'enfance et routes oubliées, il faut user de prudence pour ne pas rencontrer un tracteur ou, dans les recoins, des chevreuils aventureux.
Rouler tranquille, enchainer les virolos sur des portions de bitumes parfois pas plus larges qu'un double mètre est rapidement grisant. Tu es encré dans le décors, la moto te sert de plume et tu traces, à l'aise, des trajectoires aussi précises que touristiques.
Rouler le nez au vent c'est un peu la règle dans ces conditions.

Oui, tu peux aussi "avoiner" si le cœur t'en dit, personne ne viendra te contrarier ici.
L'humilité est nécessaire car il te faudra un peu de métier au guidon avant de chasser le chrono sur de ces charmantes voies communales. Angler, freiner et toutes ces choses dont tu as l'habitude deviennent compliquées selon l'état des routes, ou pire, si tu te prends pour un road racer irlandais.
Les revêtements sont changeant, certains diront que ce sont des "routes à trails" ... Pourquoi pas ?
Bouses, mottes de terre, paille, poules et autres animaux domestiques sont légions. Et pas la peine de pester contre les rustines de goudrons qui perturbent ton confort.
Un chemin caillouteux bien entretenu est souvent plus roulant qu'une vieille route dégradée, même en roadster !

Compression, détente, montée, descente, c'est un vrai plaisir de rouler à ton rythme dans un paysage de rêve, accompagné par le soleil noyé dans le bleu azur de la mi-août.
J'aime bien m'arrêter aussi. Couper le contact, écouter. Ouvrir la sacoche, boire un coup (d'eau !) et prendre une photo.

Ah ! c'est trop bon !

Mamy ZRX, prête à partir en exploration (là, elle dort encore : elle n'est pas du matin)




Anay Le Vieil (18) l'église Saint Martin (12ème siècle)




ULM sur la base "ULM Pulsion" de Saint Christophe Le Chaudry (18)




Point de vue sur Sancerre (18) depuis la Tour des Fiefs ( panoramique réalisé avec mon smartphone ;-) clique pour agrandir)





Mamy ZRX, contemplative.


2 commentaires:

  1. Dieu qu'elle est belle notre authentique France profonde!

    Daniel

    RépondreSupprimer